skydrive ✧ Kaz

whatever happens, we are deathless
Aller en bas 
 
MessageSujetskydrive ✧ Kaz      #☾.      posté le Jeu 10 Jan - 0:02
you got two black eyes
Blue Malone
Voir le profil de l'utilisateur
http://twoblackeyes.forumactif.com/t1371-99-problems-blue http://twoblackeyes.forumactif.com/t1384-give-me-the-night-blue
image :
pseudo : météorites.
credits : balaclava (ava)
Faceclaim : ashley moore
Multifaces : sweety nora
Inscription : 08/01/2019
Messages : 95
true color : #fcd6b2
timelapse : 22 années à fièrement porter la fleur de sa féminité.
heart rate : Coeur avide, loin des remords du vide qu'incombe la monogamie.
purpose : La liberté des magouilleurs, médecin sans diplôme, rebelle à la fiabilité précaire.
gemstone : Le don curatif qui découle du bleu d'un lapis lazuli.
object cards : 1
Black Dimes : 575
Staff
Staff

j'ai pas envie de grandir
moi j'veux être pété de rire
 
* . ˚      .
*        ✧  ·     *
      * .     ·   
       *    .   


Tout le monde dort.

Il n'y avait pas d'autre façon de le décrire. Touffeur moite et abrutissante d'une nuit hivernale comme une cloche sans souffle.

Tout le monde dort.

Les corps inconnus, réincarnation des bacchantes béates de leurs rondeurs ingénues, s'entassent dans le désordre de leurs carcasses, entre verres et bouteilles, mauvais rhum et vestige de bières, fresque naturelle d'un tableau des plus grotesques.

Blue, elle a le corps lourd et les paupières grandes ouverte, l'insomnie à fleur de peau et des murmures au bout des lèvres - il y avait longtemps qu'il ne prenait plus le temps de la visiter, ce marchand de sable, enneigeant les mirette de toute la population imbriaque  sauf les siennes.
Il y avait quand même une certaine forme de discrimination dans l'air.

Elle s'agite, soudainement, écarte un bras, roule sur le ventre, ses mèches sombres comme un voile sur son regard, une marré grouillante de brun et d'argent. Et puis finalement, elle s'assoit, les paupières plissés, la mine chiffonnée, se redressant sur la pointe des pieds avant de vaciller. C'est qu'il était précaire, son équilibre, une fois perchée sur le matelas défoncé. Juste ce qu'il fallait pour enjamber un bras puis une hanche avant de trébucher, piétinant une main dans un grognement étouffé. C'est que le monde paraissait un peu plus fou, avec de l'alcool dans le sang. Comme une impression d'être propulsée, pouf, la tête dans les étoiles, une Alice au pays des Merveilles des temps modernes, qui croquerait un trop gros morceau du champignon magique et se retrouverait brusquement aussi grande que les buildings, avec un nid de serpent dans les cheveux.

Sauf qu'elle, elle n'est pas blonde.  Et qu'elle a troquer la jolie robe anglaise pour un jean troué et haut beaucoup trop court pour être déférer.

C'est qu'elle ne manquait pas de plussoyance, Blue, une fois debout, lorsqu'elle enjambe la fenêtre toujours ouverte pour grimper sur les toits, avec les constellations qui tournent comme un milk-shake d'étoiles. Aveuglée par le mystique dealer de poudre sablée, elle préfère les voir s'entrechoquer, être ici et par là et nul part à la fois, comme si elles étaient bourrées elles aussi. Comme elle. Comme Blue qui fredonne en agitant ses jambes dans le vide, qui claque sa langue sans rythme. Ou peut être qu'elle est là, toute sa magie, dans ce rythme qu'elle seule entend, qu'elle tisse et qu'elle s'invente.

Les toits. Dans la pénombre, c'est toute une épopée. Elle les avait bien trop souvent arpenté pour en être effrayée. Kaz aussi, s'y était employé, à l'image d'un soldat saharien, qui galope dans les rues comme un navire brave la marée. C'est sans doute pour ça qu'elle n'est pas surprise de le voir s'échoué. Kaz, il respirait la Delphi comme nul autre avant lui.

▬ Kaz t'as un pouvoir magique. Dès que quelqu'un fume tu te matérialise près de lui.

Et elle rit Blue, dans une explosion qui agite les poumons, fait crachoté les étoiles, le souffle comme une bourrasque qui chiffonne les boucles brunes fleurant sur son crâne. Elle y enfouit les doigts, la langue à moitié tiré avant d'en extraire le joint tant convoité.

▬ Tiens, tu peux commencer.

C'est qu'elle avait la bonté dans les veines. Le sens du partage et l'âme fraternel.


_________________
chaotic goodswear the sky's fallin'
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: skydrive ✧ Kaz      #☾.      posté le Lun 14 Jan - 12:47
you got two black eyes
Kaseem Ben-Ashraf
Voir le profil de l'utilisateur
http://twoblackeyes.forumactif.com/t1415-kaz-raise-a-glass-to-freedom http://twoblackeyes.forumactif.com/t1510-kaz-pick-a-card-any-car http://twoblackeyes.forumactif.com/t1511-m-abraham-kaiserman-humain http://twoblackeyes.forumactif.com/t2003-famille-lost-found-4-libres#43204
image :
pseudo : scarred euphoria (Thaïs)
credits : morrigan (a) XynPapple (s)
Faceclaim : Zayn Malik
Multifaces : Dashiell
Inscription : 09/01/2019
Messages : 56
true color : #d19699
timelapse : 28 ANS, les années ne paraissent pas, alors que l'homme semble n'être qu'enfant.
heart rate : CÉLIBATAIRE, l'amour est une idée lointaine, une idée inconnue.
purpose : CHEF DES ÉCLAIREURS, le corps court au travers de ville, s'envole avec des ailes lourdes. HOMME DE MAIN, l'humain appartient au sorcier, les mots de Mazen prennent parfois la forcme d'ordres précis. MAGIC PERSON, parce que le monde est trop sombre, parce que les mains agiles se doivent de faire sourire ceux qui sentent leur espoir disparaitre.
loyalty : REBELLION, envers et contre tout, parce que le monde ne peut continuer d'être ainsi, parce qu'il se doit de devenir meilleur. Ce ne sont pas les sorciers que l'on hait, mais bien ces court aux meurs ridicules ; celles que l'on désire voir disparaitre plus que tout.
Black Dimes : 436
HUMAINS
HUMAINS

j'ai pas envie de grandir
moi j'veux être pété de rire
 

23 december, night

* . ˚      .
*        ✧  ·     *
      * .     ·   
       *    .   


« You’re late, Ben-Ahsraf. » Il ne peut retenir un petit rire joueur qui se perd dans sa respiration franchement difficile. « You say late, I say… not early? » La Flamme ne sourit pas, le pousse à prendre place sur le ferry d’un mouvement de tête sévère. « Thanks for waiting though, you’re a fucking star as al- ouch ! » C’est un violent coup qu’il s’est pris sur l’arrière de son crâne, alors que le sorcier qu’il a tendrement surnommé Big Ol’ Bastard fait un autre pas vers lui. Mais il ne lui laisse pas le temps de le frapper de nouveau, Kaseem, parce que même s’il est con, il est pas si con que ça, et ses jambes l’emportent loin du danger en quelques instants. Malgré l’heure tardive, le ferry continue d’être trop plein pour pouvoir profiter du court voyage. Comme souvent, l’homme s’élève dans les hauteurs, s’assoit sur un sommet que rares sont capables d’atteindre. Le corps est fatigué, ayant passé la journée à courir sous les ordres de Mazen. Il pourrait s’en plaindre, l’orphelin, comme ils sont nombreux à le faire. Fatigués d’être sous le contrôle de ces sorciers qui se pensent supérieurs, de travailler pour un morceau de pain qui ne suffit pas à faire taire l’estomac affamé qui hurle au plus profond de leur être. Mais il a la vie facile, l’éclaireur, et il le sait. Parce que les ordres que l’Automne lui offre sont couverts d’attention, d’une amitié étrange qui continue de grandir au fil des années. Liés par un secret qu’ils protègent avec force, ils sont une équipe qui en ferait jalouser certains. Ça, et puis Mazen lui file du chocolat s’il fait bien son boulot, et même s’il en bouffe la moitié avant, c’est assez pour qu’il s’acheté tellement de Delphi qu’il oublie à quel point sa vie c’est de la merde. Silver linings.

« Kaseem, get down, we’re here. » En quelques instants, ses pas silencieux touchent le peu de place disponible sur le pont. Celle qui se tient devant lui fait partie des sorciers qui l’apprécie, elle le connait via les Vanserra, il lui a probablement rendu service a un moment ou un autre, et elle s’assure de le faire descendre avant que Big Ol’ Bastard ne le voit perché la ou il ne devrait pas être. Dernier monté, il est pourtant le premier à descendre, laissant un pas lent l’éloigner du rivage. C’est presque s’il s’ennui, à se déplacer aussi lentement, un bébé serait capable d’aller plus vite que lui. Mais il se doit de rester calme jusqu’à ce qu’il tourne le coin d’une allée, jusqu’à ce qu’il s’élève de nouveau sur les ruines de l’Ile. Dissimilé dans l’obscurité, perché tel un oiseau de proie qui cherche son prochain repas, il observe ceux qui désembarquent. Ce soir-là, rien ne sort de l’ordinaire, alors il attend de voir les sorciers disparaitre dans la nuit avant de faire de même. Ses jambes le portent au travers de la ville avec aise, et même le manque de lumière ne le dérange pas particulièrement, connaissant chacun des recoins de ce chemin qu’il emprunte chaque jour. Sauf que bien sûr, le bon ptit vieux qui habite sous les toits de la baraque aux tuiles rouges a décidé d’oublier de récupérer ses fringues qu’il laisse sécher sur le toit – et le fait qu’il ai de l’allé zimer ou quoi ça change que dalle – et donc, bien sûr, Kaseem se les prends dans la gueule. « Fucking fuck! I ain’t got no time for this shit grandpa, sort your panties out! » Tombé au niveau de la rue, il entend des grognements s’élever de l’appartement, probablement quelque chose a propos des jeunes et de leur manque de respect parce que c’est comme ça la vie il parait, mais il les ignore avec brio, se contentant de balancer un t-shirt qui s’est accroché à son pied au travers de la fenêtre. Enfin, il a visé pour, mais le tissu s’est accroché sur le bout de bois qui sort de la façade de l’appart d’en dessus, mais c’est juste parce que c’est la nuit et qu’il voit pas bien, voyez. Ses pas l’emportent de nouveau jusqu’à trouver son propre squat, reconnaissant la silhouette qui se trouve déjà assise sur le toit.

Il ne prend même pas la peine de dire quoi que ce soit alors qu’il se laisse tomber à ses côtés, massant l’épaule qui a pris un léger coup lors de sa chute. « Kaz t'as un pouvoir magique. Dès que quelqu'un fume tu te matérialise près de lui. » C’est une surprise de malade qui prend place sur son visage alors qu’il se retourne soudainement vers Blue. « Oh my god, d’you think I’m a fucking wizard? » Puis, comme si l’idée était la plus débile qui n’ai jamais entendue – mais elle l’est pas vraiment parce qu’il dit pas de trucs débiles, vous savez bien – il fait de nouveau volte-face. « That’d be funny. » Il rit seul un moment, mêlant sa mélodie a celle de l’humaine. « Tiens, tu peux commencer. » Elle n’a pas besoin de se répéter. Déjà, la fumée envahit ses poumons, et si son corps connait la drogue par cœur, il sait qu’il ne tardera pas à sentir le monde tourner. « Can’t sleep? » qu’il demande alors que la fumée s’échappe d’entre ses lèvres, se mêle à l’air fatigué qui l’entoure. « Oh no, were you waiting for me to get back? That’s fucking cute. » Il laisse son corps la pousser légèrement avant de lui retourner le joint qui continue d’occuper ses doigts.

Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: skydrive ✧ Kaz      #☾.      posté le Lun 14 Jan - 16:20
you got two black eyes
Blue Malone
Voir le profil de l'utilisateur
http://twoblackeyes.forumactif.com/t1371-99-problems-blue http://twoblackeyes.forumactif.com/t1384-give-me-the-night-blue
image :
pseudo : météorites.
credits : balaclava (ava)
Faceclaim : ashley moore
Multifaces : sweety nora
Inscription : 08/01/2019
Messages : 95
true color : #fcd6b2
timelapse : 22 années à fièrement porter la fleur de sa féminité.
heart rate : Coeur avide, loin des remords du vide qu'incombe la monogamie.
purpose : La liberté des magouilleurs, médecin sans diplôme, rebelle à la fiabilité précaire.
gemstone : Le don curatif qui découle du bleu d'un lapis lazuli.
object cards : 1
Black Dimes : 575
Staff
Staff

j'ai pas envie de grandir
moi j'veux être pété de rire
 
* . ˚      .
*        ✧  ·     *
      * .     ·   
       *    .   


C'est que tout ça, ça avait vécu seul, blotti dans les recoins de son esprit.

Un cocon de souffle et de tiédeur, un désordre psychique. Des formes ondoyantes, difficilement articulées, colorées, lianes de rêve jaillissant d'une mer embrumée, ensablée par les lugubres merveilles que son imaginaire y avait implanté.

C'est drôle, parfois, un esprit qui déraille, comme un enfant qui prend son indépendance, qui devient artiste, cultivateur passionné. Comme ces corsaires qui d'une frégate pillent et éventre milles et uns navires marchands, le soleil brûle, mais ils ne le sentent plus, tout n'est que brume et frénésie. L'esprit ne crée pas de jolie choses, il récolte les miettes toutes bêtes, des fragments de souvenirs étalés dans les prismes de sa vie. Il va les cueillir là où personne ne regarde et les plante dans sa tête, sous le soleil caniculaire. Une idée, une espèce d'étoile à facette, noir ou grise mais jamais blanche. Le blanc, c'est pas pour elle, trop pur, trop absolu, trop éclatant.

Parce que ce qu'elle imagine, ce n'est pas forcément doré et clinquant. C'est comme du sucre, soluble et convenu, ça se dépose sur elle dans une fine pellicule, tranchant comme du diamant. La plupart du temps, les gens ne le réalisent pas tellement c'est léger, l'horreur qui vient s'y greffer.  Les cauchemars, c'est délicat. Ils viennent s'imposer même lorsque vous fermés les yeux pour ne plus les regarder. A vous donner envie de disparaitre, loin, très loin dans votre tête.

Blue, elle était là pourtant, à moitié seulement, sa face ébouriffée rejetée pour admirer les grandes immensités, assise sur les bords abruptes, fumerole pensive, avec cette ville, ce monde et tout cet univers caché dans la verrière de son crâne. Un vacarme révolutionnaire, un capharnaüm de mauvais rêves enfantin, bacchante et styx soudé dans un parfait complément...

C'était toujours le bordel, sous le front de Blue.

▬ Sûr que je t'attendais, qui viendrait te repêcher si tu tombais?

Elle souriait en repoussant son épaule de la sienne, ses pieds nageant dans le vide, sa bouche tirant sur la barre de vie, se pâmant de volupté. Les diamants roulaient dans son crâne comme une amère symphonie. Elle ne pouvait pas dormir. Même lorsque la nuit tombait dans son esprit, dans un bruit de verre cassé, chape de ténèbres devant ses yeux - elle le voyait lui. L'air en devenait glacé, tombeau de flocon sableux, et il lui semblait qu'elle ne pouvait plus marcher, ni ici, ni là, ni dans l'imaginaire, ni dans le réel, et sa gorge brûlait comme une vitre griffée. Le vent hurlait fort à ses oreilles. La tête comme une bourrasque écoeuré, une grande poupée maladive qui refermait ses mâchoires de pétales pourrissantes sur sa silhouette révulsée.

Elle était seule, la nuit. Si seule une fois offerte à la folie de son esprit..

▬ Drôle, ou pas tant que ça. Toi, tu t'entend encore bien avec. Tu t'entend avec tout le monde de toute façon.

La peau moite et la tête roulant jusqu'à trouvée son épaule, dans cette lassitude qu'on ne voyait pas, qui s'esquissait à peine au bout de ses doigts. Ca semblait étrange raconter comme ça, l'entente entre Kaz et la sorcellerie. Elle avait l'air dérangée parfois. Peut être même qu'elle l'était vraiment, tout au fond. Fracassée en un milieu de fragments. Personne ne résonnait comme elle, avec un monde en fumé et un filtre vermeille. Mais Kaz l'aimait quand même comme le monde aimait Kaz.
Juste comme ça, à coup de pourquoi pas.

▬ Alors peut être que t'es vraiment sorcier, ou "R.T" avec un pouvoir qu'il faudrait encore définir, un pouvoir que personne n'a jamais vu.

Elle vient lui coincer le joint entre les lèvres Blue, et lui souffle sa fumée au visage, barrage mirage qui lui tire un nouvel éclat de joie. Peut être que sa magie, c'était tout simplement son humanité. Le fait de ne pas avoir crever dans une vie qui semblait vouloir les y précipiter.


_________________
chaotic goodswear the sky's fallin'
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: skydrive ✧ Kaz      #☾.      posté le Lun 11 Fév - 19:04
you got two black eyes
Kaseem Ben-Ashraf
Voir le profil de l'utilisateur
http://twoblackeyes.forumactif.com/t1415-kaz-raise-a-glass-to-freedom http://twoblackeyes.forumactif.com/t1510-kaz-pick-a-card-any-car http://twoblackeyes.forumactif.com/t1511-m-abraham-kaiserman-humain http://twoblackeyes.forumactif.com/t2003-famille-lost-found-4-libres#43204
image :
pseudo : scarred euphoria (Thaïs)
credits : morrigan (a) XynPapple (s)
Faceclaim : Zayn Malik
Multifaces : Dashiell
Inscription : 09/01/2019
Messages : 56
true color : #d19699
timelapse : 28 ANS, les années ne paraissent pas, alors que l'homme semble n'être qu'enfant.
heart rate : CÉLIBATAIRE, l'amour est une idée lointaine, une idée inconnue.
purpose : CHEF DES ÉCLAIREURS, le corps court au travers de ville, s'envole avec des ailes lourdes. HOMME DE MAIN, l'humain appartient au sorcier, les mots de Mazen prennent parfois la forcme d'ordres précis. MAGIC PERSON, parce que le monde est trop sombre, parce que les mains agiles se doivent de faire sourire ceux qui sentent leur espoir disparaitre.
loyalty : REBELLION, envers et contre tout, parce que le monde ne peut continuer d'être ainsi, parce qu'il se doit de devenir meilleur. Ce ne sont pas les sorciers que l'on hait, mais bien ces court aux meurs ridicules ; celles que l'on désire voir disparaitre plus que tout.
Black Dimes : 436
HUMAINS
HUMAINS

j'ai pas envie de grandir
moi j'veux être pété de rire
 

23 december, night

* . ˚      .
*        ✧  ·     *
      * .     ·   
       *    .   


Il en connait des gens, Kaz. Il en connait parce qu’il est le genre à se balader dans tous les coins de New York – surtout ceux ou il a pas le droit – et qu’il cause trop pour son bien. Il s’présente a qui veut bien l’entendre, même s’ils veulent pas l’entendre en vrai, il s’en fou. Peu importe le recoin de la ville, il tombera sur quelqu’un qui le connait, quelqu’un qu’il connait, quelqu’un qui fera qu’il se sentira moins seul. Alors ouais, c’est facile pour lui de se trouver des potes, mais il y a toujours quelque chose de différent quand il est avec Blue. Blue, il la connait depuis aussi longtemps qu’il s’en souvient, pt’être parce qu’avant Blue il se souvient pas forcement de grand-chose. Une fille perdue au milieu d’un monde perdu qui est tombée sur un garçon perdu. Une histoire qui sert à rien, mais qui importe quand même. Parce que le petit corps de Blue, il serait prêt a tout pour s’assurer qu’il le retrouvera en rentrant. C’est débile, mais il l’aime vraiment de cet amour dont il regorge, le genre simple qu’il partage avec le monde. Elle le connait au travers de sa connerie, Blue, et ça, c’est un truc spécial. Parce qu’ils sont rares à le faire. Surement parce que c’est dur de le penser autre que le pauvre idiot du quartier, celui qui ricane non-stop depuis qu’il a vu le jour. Oh, elle sait qu’il est con, il n’y a pas de doute. Mais il y a quelque chose dans le fond de ses yeux qui fait qu’il se sent libre.

« Sûr que je t'attendais, qui viendrait te repêcher si tu tombais? » « Aaah… but I never fall, » qu’il balance telle une prophétie profonde. « Drôle, ou pas tant que ça. » Les mots trainent alors que, déjà, la Delphi l’enveloppe de son étreinte chaleureuse. « Toi, tu t'entends encore bien avec. » Ouais, il s’entend bien avec la magie, Kaz. C’est un truc que beaucoup d’humains arrivent pas à comprendre, une évidence pour lui. Il s’entend encore avec la magie justement parce qu’il a appris à la connaitre si bien. Oh, il s’entend pas avec les courts, ça c’est sûr. Il les déteste toutes, même ce Printemps que certains apprécie. Il supporte par ce monde construit de toutes pièces, ces idéaux qui n’ont pas de sens. La magie, c’est ce qu’on en fait et voila tout. Il en connait des sorciers qui sont bons, des gens sympas qui vivent leur vie sans foutre des battons dans les roues de celles des autres. Tout comme il en connait qui sont des vrais connards. C’est pas la magie qu’il n’aime pas. C’est pas les sorciers qu’il n’aime pas. C’est cette putain de société qu’il aimerait voir sombrer.

« Tu t'entend avec tout le monde de toute façon. » « Yeah, that’s what happens when you’re nice to people. » Son rire éclate et rebondis sur chacune des étoiles qui parsèment le ciel sombre. « Alors peut être que t'es vraiment sorcier, ou "R.T" avec un pouvoir qu'il faudrait encore définir, un pouvoir que personne n'a jamais vu. » « A power no one has ever seen… » doux murmure, pour lui-même plus qu’autre chose. Nouvelle inspiration alors que le joint a rejoint ses lèvres, alors que la fumée de Blue caresse son être. Son dos se repose contre le toit au ralenti, comme si la drogue qui enivre ses sens le retiens ne serait-ce qu’un moment. « Dad always said I was special. » Un doux sourire se pose sur son visage, rêveur. « What d’you think my power is? » qu’il demande, le splif toujours entre ses lèvres. « You’d be like, a shaman or some shit. Solving people’s problems. And by people I mean my problems, cause, duh. » Et c’est alors que la prophétie prend forme au sein de cette fumée qui quitte ses lèvres. Une prophétie délicate à laquelle il est aveugle.

Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: skydrive ✧ Kaz      #☾.      posté le Mer 13 Fév - 21:49
you got two black eyes
Blue Malone
Voir le profil de l'utilisateur
http://twoblackeyes.forumactif.com/t1371-99-problems-blue http://twoblackeyes.forumactif.com/t1384-give-me-the-night-blue
image :
pseudo : météorites.
credits : balaclava (ava)
Faceclaim : ashley moore
Multifaces : sweety nora
Inscription : 08/01/2019
Messages : 95
true color : #fcd6b2
timelapse : 22 années à fièrement porter la fleur de sa féminité.
heart rate : Coeur avide, loin des remords du vide qu'incombe la monogamie.
purpose : La liberté des magouilleurs, médecin sans diplôme, rebelle à la fiabilité précaire.
gemstone : Le don curatif qui découle du bleu d'un lapis lazuli.
object cards : 1
Black Dimes : 575
Staff
Staff

j'ai pas envie de grandir
moi j'veux être pété de rire
 
* . ˚      .
*        ✧  ·     *
      * .     ·   
       *    .   


Cette fois, le rire fuse dans sa gorge comme une giclé de sang. L'air tiède est presque solide contre son crâne. Elle n'a plus la légèreté des ailes des séraphins, mais l'étreinte brûlante des djinn. Et elles l'enserrent, ces mains de l'enfer, de ses pieds, à ses genoux, à l'intérieur de ses cuisses, dans son ventre et aux creux de ses côtes...

Ses paupières frémissent dans cette presque apathie. Sa mâchoire se relâche. Elle essaye de se focaliser, d'ordonner les pensées brassés, retournés, éviscérés dans la vasque encore fumante de ses cendres.

Un sourire, qui trouve écho dans celui qu'elle esquisse. Par réflexe, par simple désir aussi. Parce que les sourires de Kaz appelaient les siens, parce que ses peines la bouleversait comme s'il s'agissait des siennes. Elle était un peu de lui, un peu à lui, lorsqu'ils venaient flirter avec les nuages, un bout d'insolence et de liberté sous les feux croisés de leurs idées. A bout de souffle, comme en apnée, à toujours pousser, pousser vers cette imaginaire qu'elle n'avait fait qu'effleurer. Où les desseins d'un ailleurs s'entassait sous le fil encore mince de sa candeur. Un peu de Blue chez Kasseem, une touche de couleur sur une mer de gris.

▬ Quelque chose squi ferait qu'on t'apprécie en un seul regard. Qui empêche aux gens de vraiment te vouloir, qui endors la méfiance, petit à petit et se terre dans le subconscient comme un serpent.

Elle se laisse tomber sur le dos dans un bruit de gorge et remonte ses genoux contre sa poitrine, se tournant vers lui dans un nuage confus de boucles brunes.

Elle a le regard qui s'égare, sur son front, son nez, sa bouche, la courbe de son menton, emmitouflée dans ses bras, à cogiter, et cogiter, et cogiter... Il y a quelque chose d'infiniment lent dans son esprit embrumé, elles flottent à la surface, pâles et volatiles comme un filet de lait dans l'eau ténébreuse. A la fois précise et imprécise, difficile à saisir. Est ce qu'elle pouvait résoudre les problèmes de Kaz, Blue? Si elle pouvait avoir ce pouvoir là. De résoudre ses problèmes, de se parer de ce genre d'attrait. D'être un peu plus qu'une poupée déglinguée, condamnée à errer et errer entre l'imaginaire et l'horreur des cauchemars de ses paires. A avoir les lèvres pansements, les mains qui enlacent, qui dérobent tous les tourments.

▬ Un autre jour, d'autres problèmes. Tu vois que je fais bien de t'attendre, tu les collectionnes.

Elle tend la main, dérobe la tige encore fumante pour la glisser entre ses lèvres. Et puis, c'est léger, ce cafouillage de membre, ce corps qui se glisse contre le sien, dans un désordre de membre, de bras et de jambes qui s'enlacent dans un brouillon à peine esquisser jusqu'à ce que l'enfant, satisfaite, trouve cette position qui la satisfasse - cocon de chaleur dérobé et un joint égoïstement gardé.

▬ Si je dois sauver tes petites fesses à chaque fois t'as intérêt à me trouver beaucoup, beaucoup de chocolat Kaseem Ben-Ashraf.

Et ça la frappe soudainement, alors qu'elle incline légèrement son menton - qu'elle ne lui a jamais dit à Kaz, pour la pierre couleur aigue-marine, celle qui palpite doucement, parfois au creux de son bras, parfois au creux de sa poitrine. Bleu. Bleu infernal qui englobe son monde tel un brouillard. Bleu, comme ces marques qui s'égarent sur sa peau, qui n'auraient pas dû s'y trouver, qu'elle n'avait jamais vraiment désiré. Bleu, comme elle. Est-ce que la trahison s'en teindrait lorsqu'elle lui dirait? Du bleu partout, sur les doigts, sur les joues, dans le creux de ses yeux. Bleu oubli. Bleu ironiquement joyeux. Bleu camaïeux.


_________________
chaotic goodswear the sky's fallin'
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: skydrive ✧ Kaz      #☾.      posté le
Contenu sponsorisé
you got two black eyes

Revenir en haut Aller en bas
 
skydrive ✧ Kaz
Page 1 sur 1
two black eyes
Revenir en haut 

. ✵ * · . . TWO BLACK EYES ☽ :: 
new york
 :: 
Zone 9
 :: 
Residential
+


Sauter vers: