• THE SPRING COURT

whatever happens, we are deathless
Aller en bas 
 
MessageSujet• THE SPRING COURT       #☾.      posté le Mar 2 Oct 2018 - 9:13
you got two black eyes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
image :
pseudo : two black eyes
Faceclaim : no one
Inscription : 09/01/2018
Messages : 318
timelapse : i'm immortal, bitch
heart rate : i'msingle and looking
purpose : ruining your life
magic scale : niveau 99
powerplay : my face is my gift
loyalty : bitch please
action cards : 100
object cards : 100
random cards : 100
mystery cards : 100
Black Dimes : 746
PNJ
PNJ

  • Spring •❧ COURT



    "You can cut all the flowers but you cannot keep Spring from coming."

    ❧ Pablo Neruda
  • spring • Ils sont dotés d’un charisme affolant, les enfants du Printemps, pour peu qu’on se donne la peine de voir au-delà de leur frivolité. Fleurs aux épines acérées, il vaut mieux ne pas se fier à leur neutralité ouvertement affichée car ils ne jurent que par l’équilibre qu’ils cherchent à maintenir à tout prix. Comme Mère Nature, ils récompensent autant qu’ils punissent, se pliant aux lois des covens tout en appliquant en de rares cas celle qui leur est propre dans l’ombre. Et beaucoup se laissent tromper, se délectant d’un nectar qui peut s’avérer empoisonné, les pensant inoffensifs avant d’être détrompés. La Spring Court cultive l’innocence et la candeur qui la caractérisent dans la plupart des cas, renvoyant l’image d’un coven naïf, complètement obsédé par la nature dans laquelle ils puisent leur magie et qu’ils vénèrent. Et si le monde semble être fait de mille et unes possibilités pour ces sorciers, ils sont pourtant les premiers à être conscients de la balance qui régit chacun des êtres vivants. Dans une société où les notions de bien et de mal peuvent s’avérer floues, ils comprennent la nécessité de ces deux extrêmes censés se compléter. Et c’est justement la raison pour laquelle ils sont neutres, jamais tout à fait charmés par un camp ou un autre, apeurés en réalité de voir les choses changer, terrifiés à l’idée que l’harmonie vienne à être un jour brisée.

    Après la Grande Guerre, ce sont eux qui ont redonné à la terre ses couleurs, faisant fleurir et renaître ce qui avait été détruit. Ils ont rétabli l’équilibre à leur façon, redonnant à New-York son air d’antan, avant que les hommes ne viennent étouffer la nature sous des couches de béton et de pollution. Ils ont chassé la grisaille, lui préférant les nuances de vert et les teintes chatoyantes censées célébrer la vie. Cette dernière est d’ailleurs protégée à tout prix, peu importe l’être, humain ou sorcier, animal ou végétal. C’est vers le coven du Printemps qu’on se tourne pour réparer ou guérir, construire ou rendre fertile. On paie en fonction de ses moyens ou se montre redevable pour les humains. C’est d’ailleurs ce coven qui a la meilleure réputation chez ces derniers, la court chez laquelle ils voudraient pour la plupart être employés. Car c’est le Printemps qui nourrit les humains, parfois trop généreusement aux yeux des autres sorciers qui reçoivent également leurs vivres de ce côté. Effacés mais indispensables, créatifs, empathiques et généralement sociables. Voilà des qualificatifs que certains se gardent d’employer pour les décrire, préférant les dédaigner en les trouvant trop affables. Et pourtant, ils sont bien plus vicieux et opportunistes qu’ils n’en ont l’air, sachant pertinemment que la neutralité leur offrira la meilleure porte de sortie si le vent venait une nouvelle fois à tourner.

    history • Païens traqués durant des siècles par les humains, ce sont les adorateurs de Mère Nature qui ont le plus souffert. Des persécutions d’une part, de l’impuissance face aux dégâts infligés à la Terre de l’autre. Ils ont pleuré face aux espèces disparues et à la déforestation avant de faire éclater leur colère pour encourager les cataclysmes à répétition. Ils ont fait payer aux humains leur avidité et leur manque de respect vis à vis de l’environnement avant de se lancer dans la guerre aux côtés des sorciers. Ils n’avaient plus rien à perdre, tout à gagner en reprenant le contrôle pour rétablir l’équilibre qui n’avait été que trop longtemps bafoué. Aucun sacrifice n’a été vain, et pourtant aucune mort n’en a valu la peine, même s’il fallait que tous comprennent. Malgré tout ce qu’ils ont enduré, ils ont été les premiers à pardonner, à vouloir aller de l’avant sans jamais oublier. S’ils travaillent avec les humains désormais c’est pour s’assurer que ces temps sombres restent dans le passé et que les erreurs qui ont été commises ne soient pas reproduites afin de ne pas risquer d’entacher l’avenir.

    supreme • Tout laisse à penser que le pouvoir est détenu par Sebastián Bardugo, leader juste et généreux, un sorcier qu’on décrit comme profondément bon et charmeur. Mais ce dernier est gangréné par la maladie, dépendant des sortilèges de sa femme qui tire en réalité les ficelles dans l’ombre. Cela fait plusieurs années que l’homme est devenu son pantin pour ne pas risquer de dévoiler à tous le mal qui le ronge et risque d’affaiblir le coven si cela venait à se savoir. Il est colérique Sebastián, cruel et sans pitié, violent quand la magie ne dompte pas sa folie pour tromper la vérité. Ce n’est plus le même, son mal reste mystérieux et incurable. Paranoïaque, il ne cesse de clamer être la victime d’une malédiction lancée par un autre coven dans ses rares moments de lucidité. Et si l’idée semblait saugrenue à ses débuts, avec le temps qui passe, l’hypothèse devient de plus en plus probable.

    Leur fils commence d’ailleurs à montrer les mêmes signes de démence que le père, alarmant la mère qui s’inquiète de pouvoir continuer à maintenir les apparences pour donner l’illusion d’une lignée en paix et en état de régner. Elle hésite parfois à s’emparer du pouvoir pour de bon, étudiant la possibilité de se remarier avec un autre sorcier dont elle pourrait adopter la progéniture et la façonner à sa convenance pour s’assurer de la pérennité du coven. Mais elle est engluée dans un tissu de mensonges dont elle ne peut se libérer sans risquer d’en payer le prix. Cette option est inacceptable à ses yeux, elle a bien trop sacrifié pour se retrouver détrônée alors autant endurer la fatalité jusqu’à ce que le couperet tombe.

    Brooklyn • la verte et sauvage. Une oasis en comparaison des autres quartiers urbains où la nature ne règne pas en maîtresse malgré les bonnes intentions des bâtisseurs de la Spring Court. Ici c’est l’architecture qui s’adapte aux besoins de la faune et de la flore, qui s’y fond comme pour rattraper les caprices des voisins. Plus qu’un quartier, Brooklyn est une réserve naturelle où chacun cohabite en harmonie. Une jungle de couleurs qui laisse entrevoir le passage des saisons, le canevas d’une nature parfois trop étouffée ailleurs. Des bâtisses de terre, de bois et de pierre au luxe singulier semblent émerger de la forêt environnante comme si elles avaient toujours été là, à l’abri des racines ou se pavanant sur de larges branches. Le béton n’y est pas roi et cela n’empêche en rien le confort et la modernité des habitations simples et pleines de charme, dans lesquelles palpite la magie du coven du Printemps.
  • Be my •☀ GUIDING LIGHT

    architecture • Aujourd’hui encore, la Spring Court reste en charge des constructions et des réparations dans la ville de New-York, faisant usage de leur don pour détruire uniquement lorsque cela s’avère vital. Un de leur passe-temps favori est également d'apporter à leurs oeuvres une touche personnelle et liée à leur coven. A cet effet, ils dissimulent, au détour d'une rue, sur les bâtisses, quelques phrases, devises ou encore symboles qui leurs sont propres, comme pour les lier à eux, comme pour être présents partout. Les apprentis sont souvent envoyés sur Staten Island pour proposer des solutions durables pour les humains et améliorer quelque peu leurs conditions de vie. S’ils se plient volontiers aux caprices des sorciers, ils essaient tout de même de garder une place de choix pour la nature environnante. Central Park a donc vu sa surface augmenter considérablement au fil des années pour compenser les buildings de métal ou de pierre.

    earth child • Grâce à la relation étroite qu’ils entretiennent avec la nature, ces sorciers peuvent utiliser cette dernière pour parvenir à leurs fins. Encore une fois, tout est une question d’équilibre et il est bien plus facile de manipuler la roche ou la terre que ce qui pousse sur cette dernière. L’intention doit être claire pour que les plantes, les arbres ou les fleurs se laissent dompter sans rechigner. Il faut les encourager et non les forcer, se montrer partenaire et non tortionnaire pour que l’harmonie puisse opérer des miracles. Atteindre la symbiose n’est pas chose aisée mais les sorciers qui y parviennent sont vénérés et peu sont ceux qui osent les défier.

    morphing • Si certains membres de la Spring Court peuvent plier la nature à leur volonté, d’autres préfèrent s’y mêler en prenant les traits de ce qui peuple et fait la Terre. Attention, il ne s'agit pas ici de changer d'apparence, de voir son corps transformé, mais bel et bien de se fondre dans le décor, comme un caméléon ou de nombreux insectes qui parviennent à tromper leurs prédateurs en jouant sur les formes et les couleurs. L’expression « les murs ont des oreilles » prend ainsi tout son sens avec ces sorciers qui peuvent aisément vous épier sans que vous ne vous en rendiez compte. S’ils le voulaient, ils pourraient devenir maîtres des secrets et faire le commerce des informations récoltées. Quelques sorciers s'y sont risqués et ont été exilés du coven, les exceptions à cette règle sont donc extrêmement rares à l'heure actuelle. Pourtant, ils se montrent plutôt sages de ce côté, pour le moment du moins, il ne faudrait donc pas que la roue vienne à tourner et leur donne envie de se rétracter sur leur neutralité.

    communication • Si la flore n’a aucun secret pour le Printemps, il en va de même pour la faune qui voue une confiance sans faille à ces sorciers. Les animaux ouvrent volontiers leur esprit pour peu qu’on sache les dompter ou les apprivoiser. Rares sont les sorciers qui parviennent à converser avec plusieurs espèces, ils ont en général un ou plusieurs animaux de prédilection qu’ils comprennent mieux que la moyenne et avec qui ils entretiennent une relation privilégiée. Pour le reste, c’est plutôt un échange et une compréhension des émotions ainsi que des intentions. Il est donc très commun de voir les sorciers de la Spring Court avec des familiers ou animaux de compagnie.

    join us • Tout sorcier, indépendamment du coven qui l’a vu naître, manifestant des affinités avec Mère Nature sera toujours accueilli à bras ouverts chez le Printemps. Pourtant, s’il est aisé de les rejoindre, il l’est moins d’y rester si on s’oppose à la dynamique qui y règne. Les valeurs prônées par cette court doivent devenir celles du sorcier qui décide de quitter les siens et il se doit de se plier aux règles pour s’intégrer pleinement. Si le Printemps donne volontiers une chance, il est plus réticent à pardonner les écarts à répétition. Il est rare de les voir se livrer à des exécutions mais les bannissements sont légion. Néanmoins, en cas de désertion les sorciers qui ont tourné le dos à la Spring Court ne font généralement pas long feu. Les disparitions mystérieuses alimentent les rumeurs et participent au sentiment de malaise qui en prend plus d’un à la gorge en leur présence.

    deviance • La différence est célébrée chez les enfants du Printemps, étant des opportunistes dans l’âme, ils apprécient de pouvoir se tourner vers les habilités des déviants pour ne pas avoir à demander de services aux autres courts. Cela n’est pas forcément vu d’un très bon œil du côté de ces dernières car les déviants disposent de pouvoirs qu’ils ne sont pas prêts à partager sans pouvoir toucher ce qui leur est dû. Le Printemps est réputé pour ne pas suffisamment commissionner les autres courts pour faire usage de la magie qui leur est propre, misant ainsi sur leurs déviants pour éviter de dépenser de grosses sommes d’argent. Ce point est d’ailleurs la plus grande source de tensions après leur ouverture d’esprit vis-à-vis des humains. En effet, de nombreux vols de grimoires ont été répertoriés à travers les années et beaucoup voient la Spring Court comme coupable, à juste titre. Leurs déviants sont généralement ceux qui maîtrisent le mieux les éléments étrangers au Printemps mais le coven se cache derrière des excuses, prétextant que ce sont ceux qui les ont rejoint qui participent à l’éducation des déviants qui y sont nés. Il est donc assez rare de voir des sorciers déviants nés à la Spring Court tenter leur chance ailleurs. Au contraire, ils deviennent rapidement utiles et parfois indispensables, leur assurant une position confortable.

  • Into •☀ THE SPRING

    devise • Over time, nature always reclaims its rights.

    random facts • Les sorciers adeptes de morphisme finissent souvent espions et viennent souffler les secrets des autres covens aux oreilles de leur suprême. Ils épient également l’apprentissage des jeunes des autres courts pour aider à former les déviants du Printemps par la suite. En effet, les grimoires volés s’avèrent souvent insuffisants. Les déserteurs sont en réalité traqués et exécutés en secret par le fils héritier, premier signe de folie qui menace de s’étendre aux exilés ainsi qu’aux déviants ayant pris la décision de quitter la Spring Court. Il vit dans la peur de voir les secrets du coven dévoilés, une obsession morbide envers ceux qu’il considère comme des traîtres. Ils ont le cœur généralement trop grand, les enfants du Printemps et sont souvent jugés comme lunatiques quand ils sortent leurs griffes et crachent leur poison pour défendre leurs convictions. Ils détestent la routine et s’aventurent volontiers partout où les mènent leur curiosité et leur besoin d’être entourés ou au calme selon leurs lubies du moment. Ouverts d’esprits et tolérants, il est rare d’assister à des discriminations au sein de Brooklyn. Ces dernières sont généralement punies pour donner l’exemple. Le Printemps est un des seuls covens à prendre les ambassadeurs humains au sérieux et à les soutenir dans certaines de leurs demandes. Ils sont également les moins alarmés par l’arrivée des Red Thieves, trouvant ce revirement des plus intéressants s’il vise à assurer l’équilibre. Si le destin a bien voulu les doter de la magie des gemmes, c’est pour une bonne raison et les rapports qu’ils entretiennent avec les humains ne leur font pas directement craindre d’éventuelles représailles. Ils ressentent facilement la présence d’autres sorciers, humains ou animaux grâce à leur magie directement connectée à la Nature. Il est donc très difficile d’échapper à leur vigilance, leurs sens étant souvent plus développés que la moyenne. C’est également grâce à leur pouvoir et leur état d’esprit général qu’ils ont tendance à ressentir plus d’empathie pour les êtres vivants que leurs compatriotes des autres courts. On dit que le coven du Printemps a un remède pour toutes les maladies, faisant usage de la médecine douce pour guérir ses patients, misant sur les ressources offertes par la nature. Ils ont également pu éradiquer de nombreux menus maux en prenant les rênes de l’alimentation au sein de New-York.

    random jobs • Architecte, bâtisseur, espion, naturopathe, phytothérapeute, vétérinaire, jardinier, agriculteur, horticulteur, éleveur, cuisinier, pâtissier, boulanger, fleuriste, apiculteur, pharmacien, botaniste, zoologue, éthologue, biologiste, géologue, etc…

    keywords • Nature, équilibre, pastel, empathie, harmonie, secrets, animaux, végétation, épines acérées, fausse naïveté, simplicité, charme, tolérance, briques, fleurs, colonnades, balcons, terrasses, fer forgé, roselières, ponts, parcs, street art, beauté, renaissance, seconde chance, apparence, karma.
  • Spring •☀ INSIDER
    ++ summer court • Le Printemps et l'Eté ont toujours entretenu de bonnes relations. Depuis toujours, il y a entre ces deux courts, une complicité et une réelle amitié. C'est ensemble qu'ils organisent la célébration des solstices et, dans leur volonté d'apaisement des tensions entre les autres covens, ils se sont toujours entendus.

    ++ humains • Le Printemps est l’unique allié tacite des humains. Ce sont les seuls sorciers à se rendre sur Staten Island pour améliorer les conditions de vie de ses habitants, leur apporter des soins et de quoi se nourrir. Les places de travail à la Spring Court sont donc très prisées et les humains collaborent volontiers avec ces sorciers ne serait-ce que pour être traités avec un minimum de respect. Ils profitent de la générosité qu’ils leur témoignent en se montrant redevables et en gardant farouchement les secrets du coven.

    -- day court • C’est ce coven que le Suprême suspecte à tort de l’avoir maudit, incapable d’accepter la maladie qui le ronge. Cette hypothèse est motivée par la haine ouvertement affichée de la Day court envers les humains et leur mépris vis à vis du Printemps qui se montre tolérant envers ces derniers. Ils profitent également des informations d’un infiltré sur place, se faisant passer pour le jumeau de l’héritier de la Day court décédé. Même s’ils ne soutiennent pas officiellement cette initiative, ils sont pourtant bien décidés à en profiter. Si l’imposteur venait à prendre le pouvoir de ce coven, il ne fait aucun doute qu’ils en auraient beaucoup à retirer. Un allié de confiance, l’un des leurs de surcroît, aiderait à assurer à la famille des Suprêmes du Printemps une certaine stabilité dont ils pourraient manquer à l’avenir à cause de la démence qui gangrène certains de leurs membres.

    -- dawn court • Des rituels élaborés, une rivalité instaurée. Une escroquerie pour les uns, une science pour les autres. La Dawn n'est pas prête à y laisser des clients et encore moins de l'argent mais le coven du Printemps s'en moque, continuant de démontrer l'efficacité des plantes. Pourtant, la disparition des Red Thieves n'est pas une légende urbaine pour la Spring Court qui sait très bien ce qui se trame. Ils veillent donc tout particulièrement sur les agissements des sorciers de l'Aube pour empêcher qu'ils ne s'emparent complètement de ces pauvres âmes.
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: • THE SPRING COURT       #☾.      posté le Dim 2 Déc 2018 - 11:47
you got two black eyes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
image :
pseudo : two black eyes
Faceclaim : no one
Inscription : 09/01/2018
Messages : 318
timelapse : i'm immortal, bitch
heart rate : i'msingle and looking
purpose : ruining your life
magic scale : niveau 99
powerplay : my face is my gift
loyalty : bitch please
action cards : 100
object cards : 100
random cards : 100
mystery cards : 100
Black Dimes : 746
PNJ
PNJ

Beyond
the tarot deck
I stayed up all night playing poker with tarot cards. I got a full house and four people died.
fortune teller Pour lire l'annexe, passez votre souris sur la carte de tarot. Ensuite, il vous suffira de cliquer sur les symboles en bas de celle-ci pour faire défiler les informations.

Pour en savoir plus sur le sujet, n'hésitez pas à cliquer sur les liens ci-dessous.

groupes chronologie FAQ guide du débutant la magie les covens roles & métiers liste des pouvoirs créer de la magie postes vacants new york brooklyn
Revenir en haut Aller en bas
 
• THE SPRING COURT
Page 1 sur 1
two black eyes
Revenir en haut 

. ✵ * · . . TWO BLACK EYES ☽ :: 
a modern guide
 :: 
The Stars
 :: 
Annexes
+
 Sujets similaires
-
» Festival Jeux à Court-Saint-Etienne 2010 (Belgique)
» [Seigneurie de Noviant] Bernécourt
» Opération Spring Clean - Bataille de Dakar
» Court mais intense
» [Meurthe et Moselle - Seigneurie de merite] d'Homécourt


Sauter vers: