. ✵ * · . . TWO BLACK EYES ☽
In every deck, the Fool is in a precarious position. Think of all of the idioms we have for taking chances. “Going out on a limb.” “Winging it.” “Break a leg.” These all sound really painful, but what they’re about is deciding thatbeing still is not for you. When you see this in a reading, you'll know it's time to jump.
Terence Blackwell
Message privé:  Envoyer un message privé Contacter par email:   
Terence Blackwell
Mer 3 Juil - 19:05
WINTER COURT
WINTER COURT
image :
Voir un profil - Terence Blackwell 181223025019704107

pseudo :
Winter Soldier

credits :
midnight blues (avatar)

Faceclaim :
RDJ

Multifaces :
//

Inscription :
20/12/2018

Messages :
142

timelapse :
Quarante-huit années, piochées autrefois dans les bas quartiers de New York. Né un cinq septembre aussi froid qu'étrange. Dissipé sous les houles, naquit l'enfant prodige : celui qui, bien vite, destituerais les exigences d'un père et tuerais de chagrin une mère.

heart rate :
Obscures idylles, l'homme trouve un charme certain à ses semblables ; secret qu'il cache de honte, alors qu'il ne devrait pas. Il se donne l'air d'un homme inatteignable pour les demoiselles au regard enchanteur, mais elle ne lui donnent aucun frisson. La réalité est toute autre, masquée sous un voile sordide de mensonges savamment tissés : ses lippes se régalent de parcourir l'épiderme d'autres hommes.

purpose :
Estropié de mauvaise foi, l'homme s'occupe de dépoussiérer sa place à la Winter Court alors que sa réputation ternie lui colle aux basques : il rêve doucement, espère peut-être que c'est là la solde de son avenir.

magic scale :
Niveau II.

powerplay :
Froideur de l'hiver, il est capable de manipuler la température des liquides pour les glacer instantanément. Dangereuse magie qu'il apprend à maitriser mais qui requiert calme et réflexion, deux choses qui ne sont manifestement pas ancrées dans son cœur.

liability :
1 // L'âme en peine, perdition du soi dans l'alcool givrant les lèvres. Mal de vivre sous la poudre qu'il essuie d'un revers de manche. Calme olympien qui règne dans la pièce : il est seul face à ses démons. L'alcool et la drogue ont bercé ses nuits de noirceur et de démence à n'en plus savoir ce qui faisait le plus de dégâts. L'amour tue et lui il se tue à petit feu.

2 // Drame indicible, il sait pourtant ce que son corps renferme. Maladie qui coule dans ses veines, qui réapparait dans son esprit vagabond à chaque baiser qu'il échange. VIH diagnostiqué il y a déjà plusieurs années, il tait le mal qui le ronge sans pourtant l'oublier, l'anéantir. Honte inavouable d'avoir pris le risque pourtant connu, il ressasse ce sentiment destructeur avec une frénésie insatiable.

3 // Ses mains courent sur le clavier, effleurant les touches d'une délicatesse sans nom. Pianiste hors pair, il sait jouer n'importe quel air entendu un jour dans sa vie ; mémoire auditive infaillible, oreille parfaite. Il a besoin de la musique pour apaiser ses maux, elle sait calmer en lui ce que même la drogue ou l'alcool ne peut combler.

4 // Scandale au bout des lèvres, l'extravagance de l'homme se révèle quand il se faufile dans l'ombre des bars gays de la ville. Il laisse de côté son apparence trop sobre pour démentir toute gêne dans un milieu où il n'a nul raison de se sentir discriminé. Il y trouvera l'amant d'un soir, celui qui, au goût d'excentricité, complaira son amour sous des draps de soie. Il estime que les passions aussi vibrantes que celles-là se doivent de rester secrètes ; grandiose tableau caché au reste du monde quand il tait son ignominie sous un masque de plâtre.

5 // Trouble compulsif, ses mains s'arrêtent rarement. Elles s'agitent dans ce geste si particulier que fait son poignet, trahissant son angoisse dans un singulier mouvement. Il ne le contrôle pas, ce sont ses mains qui bougent et qui font partie de cette attitude excessive qui l'accompagne ; l'on décèle sous ces gestes la personnalité troublée d'un homme, la forme qui se donne au fond de tristesse mélancolique. Ça le gêne profondément, passer inaperçu avec ce tic est d'une importance capitale pour lui. Aussi déteste-il les événements public ou les anciennes réunions familiales. C'est un homme qui a peu d'aise en public.

warning sign :
Voir un profil - Terence Blackwell Tumblr_nq01giusiZ1t19jpho1_500

Winter Court
Frozen to the bones

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Voir un profil - Terence Blackwell 190104070735689186

My greatest love interest
has not yet run its course

Black Dimes :
1015

You got
two black eyes from loving too hard
and a black car that matches your blackest soul