. ✵ * · . . TWO BLACK EYES ☽
In every deck, the Fool is in a precarious position. Think of all of the idioms we have for taking chances. “Going out on a limb.” “Winging it.” “Break a leg.” These all sound really painful, but what they’re about is deciding thatbeing still is not for you. When you see this in a reading, you'll know it's time to jump.
avatar
Message privé:  Envoyer un message privé Contacter par email:   
Isaura Rhodes
Dim 13 Jan - 13:46
DAY COURT
DAY COURT
pseudo :
bob, marie, dren

credits :
caelum de mon coeur/dandelion (av), old money (sign)

Faceclaim :
queen lively

Multifaces :
aihdren le jardinier

Inscription :
09/01/2019

Messages :
19

timelapse :
Enfant de l'été, prévue pour être là à l'arrivée du soleil et de la chaleur. Aucun détail laissé au hasard pour cette nuit douce, bercée par le son du vent. Née un matin de juillet, il y a bientôt trente ans. Trente année qu'elle refuse de voir passée, terrifiée à l'idée de perdre un peu de cette beauté qui fait tout d'elle. Capable de tuer pour la garder intacte.

heart rate :
Elle en a vu, des lits. Embrassés, des amants. Isaura est de celles qui ne rappellent pas, de celles que l'on voit partir dans la nuit sans un regard en arrière. Trop fière pour s'attacher, trop calculée pour se laisser aller. S'il lui est demandé par son frère d'd'enfin épouser quelqu'un, elle se refuse à s'exécuter. Elle aime trop sa liberté, la belle, pour accepter de dire oui à un seul coeur. Elle les veut tous.

purpose :
Double visage, double sourire satisfait, double cœur. Isaura a très vite appris à se jouer des apparences. Actrice renommée, égérie adorée, petite déesse proclamée, c'est pour un autre de ses dons qu'elle s'est faite repérer. La mort, son plus grand amour. Un amant qu'elle est incapable de quitter. Alors elle n'a pas lutté, elle ne lutte pas. Elle embrasse ce doux ami aux lèvres salées. Bourreau la nui, lorsque la court du Jour ferme les yeux et que la justice peut enfin régner. Elle fait parti de ceux qui connaissent le secret, ceux qui vivent dans le savoir. Et de sa main, elle nettoie la Terre de la vermine.

powerplay :
Isaura, c'est la puissance à l'état brut. Un piège inattendu dans un corps si frêle. La douce manipule l'air, en fait une poigne à la pression sans égal. Une main de fer dans un gant de velours qui vient écraser sans poser de question. Une pression si forte qu'elle en détruit un cœur. Comme si ses doigts entouraient le palpitant, comme si elle venait enfoncer ses ongles dans la chair rouge. De sa main elle écrase, elle presse, elle brise. Pas même besoin de toucher l'autre, un regard suffit. Mais la poigne de la femme est limitée à la taille de sa main. Peut-être un jour, elle en rêve, peut-être sera-t-elle capable de briser des montagnes, d'écraser des immeubles. Pas encore, pas maintenant, pas avec cette haine là.

Black Dimes :
159

You got
two black eyes from loving too hard
and a black car that matches your blackest soul